acta danger

L'actualité & News Informatique!
Donc pas de demande d'aide dans cette partie.
AT

acta danger

par AT »

slt à tous,

Code : Tout sélectionner

- Votre FAI ) devra surveiller les paquets que vous envoyez et recevez.
-  Votre site, blog pourrait fermer si celui-ci contenait ne serait-ce QU’UNE seule image sous copyright (et une amende en prime) ou bien un bout de texte copié/collé qui était sous copyright
- vous prêtez un CD de musique à un ami: dès lors, vous devenez un criminel pour avoir partagé du contenu sous copyright !
......

http://worldwarweb.fr.nf/acta-non
Avatar de l’utilisateur
angelique
Messages : 31247
Inscription : 28 févr. 2008 13:58
Localisation : Breizhilienne

Re: acta danger

par angelique »

Apres les radars sur les routes qui pompent 45€ quand on passe à 80 au lieu de 70.....le radar du w3b qui "flash" ..putain ç'est navrant ! ç'est du racket !
Avec Gnu_Linux t'as un Noyau ... avec Ѡindows t'as que les pépins
https://helicium.altervista.org/
Supprimer les "virus" gratuitement http://www.supprimer-trojan.com/
Image
AT

Re: acta danger

par AT »

Je dirais même à 76 km/h = amende

sinon :

http://loppsi2.partipirate.org/

Pétition écrivez à votre député

http://loppsi2.partipirate.org/index.php
AT

Re: acta danger

par AT »

La seule chose que vous devez savoir à propos d'ACTA, par Rick Falkvinge


http://www.framablog.org/index.php/post ... a-pourquoi
Avatar de l’utilisateur
grimposaure
Messages : 3111
Inscription : 02 sept. 2007 17:31
Localisation : Sur un rocher...

Re: acta danger

par grimposaure »

http://webactionnow.com/,

journée de manifs, samedi prochain!!!
SkyTech

Re: acta danger

par SkyTech »

A en croire Neelie Kroes, la Commissaire Européenne en charge du numérique, et Martin Schulz, le Président du Parlement Européen, le traité ACTA a de fortes chances d’être rejeté par les pays membres de l’Union Européenne.

Dans son discours du 4 mai, la Commissaire a adressé un discours très fort en faveur d’un Internet libre. Pour Christian Engström, membre du Parti Pirate, “la lutte n’est pas encore finie“, mais les mentalités ont beaucoup changé depuis janvier.

ACTA, le traité international qui vise à lutter contre la contrefaçon et à protéger les propriétés intellectuelles, qu’il s’agisse des brevets, droits d’auteurs, produits ou même indications géographiques, a déjà fait couler beaucoup d’encre. Il faut dire que le traité reste ambigu et laisse de nombreuses zones d’ombre. Depuis l’annonce de sa ratification prochaine par les gouvernements européens, les citoyens se sont mobilisés et ont combattu ouvertement le traité. Ils lui reprochent de limiter les droits des utilisateurs sur Internet et d’ancrer le net dans une politique de contrôle par les états, qui risque d’en faire un territoire tyrannique.

“Nous allons probablement vivre dans un monde sans ACTA”

Dans son discours du 4 mai dernier au Re:publica 2012, Neelie Kroes, la Commissaire Européenne en charge du numérique, n’y est pas allée de main morte avec le traité en annonçant devant l’assemblée : “La meilleure chose au sujet de l’Internet, c’est qu’il est ouvert, et j’ai l’intention de le garder dans cet état.” Pour elle, ACTA représente un danger majeur et elle compte bien s’en passer. “Nous allons probablement vivre dans un monde sans ACTA” a-t-elle déclaré, avant d’ajouter “Nous avons vu récemment combien de milliers de gens sont prêts à protester contre des règles qu’ils considèrent comme contraignante pour l’ouverture et l’innovation sur Internet. Il s’agit d’une nouvelle voix politique forte. Et cette force d’ouverture, je l’accueille, même si je ne suis pas toujours d’accord avec tout ce qu’elle exprime sur ​​tous les sujets.”

Son discours vis-à-vis des majors de l’industrie cinématographique était également pour le moins évocateur de la manière de penser de ces nouveaux défenseurs des opprimés qui luttent pour un Internet meilleur. “Cela signifie que nous devons être ouverts à de nouvelles approches : de nouvelles façons de distribuer, de nouvelles façons d’être récompensés pour son travail, et de nouvelles façons pour les gens d’accéder facilement à de bons contenus en ligne. Parfois, les gens sont empêchés de faire ce changement à cause de règles et de pratiques obsolètes – comme celles concernant les licences du copyright.” Plus que jamais, Neelie Kroes a frappé là où cela fait mal en pointant du doigt les anciennes habitudes des majors de l’industrie.

De son côté, Martin Schultz, le président du Parlement Européen, n’a pas hésité à dénoncer ACTA lors d’un chat avec la communauté Internet. Lui aussi opposé au traité international, il tente vraisemblablement d’éveiller le citoyen à cette cause que beaucoup pensaient perdue d’avance il y a quelques mois encore.

“En janvier, il semblait que nous n’avions aucune chance de vaincre ACTA, les choses ont désormais changé”

Pour Christian Engström, membre du Parti Pirate Suédois, qui milite activement contre ACTA depuis ses débuts, les mentalités ont changé. L’homme politique se dit “avoir été surpris par la mobilisation du public pour cette cause.” Dans un entretien téléphonique, il nous a confié que “en janvier, il semblait que nous n’avions aucune chance de vaincre ACTA, les choses ont désormais changé.” La mobilisation importante du public, et de certains hommes politiques, qui ont remis à l’intégralité du Parlement Européen des ouvrages présentant les dangers d’ACTA, a joué un rôle majeur dans ce changement des mentalités selon lui.

Pour lutter contre ACTA, Christian Engström conseille aux citoyens de continuer leurs manifestations et de ne pas hésiter à envoyer des emails ou des lettres à leurs parlementaires, afin d’aider à sensibiliser les hommes politiques au sujet. Pour lui, certaines idées derrière ACTA ne sont pas mauvaises, mais “elles doivent s’aligner sur les temps modernes.” Trop de paragraphes de la loi sont basés sur de vieilles idées n’ayant plus leur place dans notre monde. “La défaite d’ACTA pourrait représenter un tournant majeur” a-t-il signalé. Si de grosses avancées ont été effectuées depuis janvier, Christian Engström souligne que la lutte n’est pas terminée et qu’il y a encore un peu de chemin à parcourir avant la défaite du système.


Pour ceux que cela intéresse, l’ouvrage que Christian Engström évoque dans l’article est disponible en téléchargement gratuit à cette adresse:
http://www.copyrightreform.eu/
http://geeko.lesoir.be/2012/05/11/acta- ... tre-adopte
Avatar de l’utilisateur
grimposaure
Messages : 3111
Inscription : 02 sept. 2007 17:31
Localisation : Sur un rocher...

Re: acta danger

par grimposaure »

arlement européen rejette le traité anticontrefaçon Acta
Le Parlement européen a définitivement rejeté mercredi le traité anticontrefaçon Acta, enterrant ainsi toute possibilité pour l'UE de ratifier cet accord international controversé qui selon ses détracteurs menace les libertés individuelles, notamment celles des internautes.



Les eurodéputés ont rejeté le texte par 478 voix contre 39 (et 165 abstentions). Ils ont ainsi désavoué la Commission européenne, qui souhaitait signer ce traité au nom de la défense des intérêts économiques des entreprises victimes du piratage et de la contrefaçon.

L'ACTA a été signé en janvier par 22 des 27 gouvernements de l'Union européenne, ainsi que par les Etats-Unis, le Japon, le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Corée du Sud, la Suisse, le Mexique et le Maroc.

Ce vote survient après trois ans de mobilisation des détracteurs du texte: des centaines de milliers de personnes ont manifesté contre l'accord, et une pétition contre Acta a recueilli 2,8 millions de signatures.

Ces dernières semaines, toutes les commissions parlementaires consultées s'étaient déjà prononcées contre le traité.

Lors du débat mardi, seule une partie des conservateurs a défendu Acta. Juste avant le vote, ils ont demandé en vain que le Parlement attende, avant de se prononcer, que la Cour européenne de justice rende ses conclusions quant à la conformité du texte avec le droit européen.

Le rapporteur du texte, le travailliste britannique David Martin, a reconnu l'importance de la lutte contre la contrefaçon et le piratage. Mais il appelé au rejet d'Acta en raison de son caractère "vague" et donc "dangereux" pour les libertés individuelles.

L'un des points les plus controversés était, selon les opposants, la possibilité offerte aux fournisseurs d'accès à l'internet de donner aux ayant droit des oeuvres les adresses IP des internautes soupçonnés de téléchargement illégal.

Pour les conservateurs, la Française Marielle Gallo a expliqué que cette crainte relevait de la "désinformation". Selon elle, l'entrée en vigueur d'Acta n'aurait pas entraîné de "criminalisation des jeunes adolescents qui téléchargent illégalement".
Avatar de l’utilisateur
Skytten
Messages : 22
Inscription : 02 janv. 2011 03:54
Localisation : Canada

Re: acta danger

par Skytten »

Une bonne nouvelle pour vous...

mais pour ceux comme moi qui sont au canada c'est pas gagné, surtout avec notre premier ministre actuel...
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Actualité & News Informatique »