HWiNFO: surveillance et information matériel et système

Poster ici les programmes utiles que vous avez découverts
Malekal_morte
Site Admin
Site Admin
Messages : 104585
Inscription : 10 sept. 2005 13:57
Contact :

HWiNFO: surveillance et information matériel et système

Message par Malekal_morte »

Etonnant qu'il n'y ait pas encore eu de fiche pour cet utilitaire.
HWiNFO est un utilitaire gratuit qui permet d'obtenir des informations systèmes (carte mère, processeur, carte graphique, etc).
HWiNFO: surveillance et information matériel et système
HWiNFO: surveillance et information matériel et système
Ainsi que de surveiller tous les composants de votre ordinateur :
  • Les températures du processeur, carte graphique et disque dur
  • Les voltages
  • L'utilisation CPU mémoire du processeur, mémoire et la même chose pour carte graphique
  • Les débits du disque dur ainsi que les taux de transfert
  • Les remontés SMART de vos disques
  • L'utilisation réseau avec les débits entrants et sortant à un instant T ainsi que le volume de données transmis
HWiNFO: surveillance et information matériel et système
HWiNFO: surveillance et information matériel et système
Il est possible de grapher ces informations pour obtenir dans le temps ou encore d'afficher ces données dans des icônes du systray.
Enfin l'utilitaire permet de même des alertes en place quand des seuils sont dépassés.

Image

Avec cet utilitaire, il est assez simple : Un utilitaire complet qui est plutôt destiné aux utilisateurs avancés.

Le téléchargement de HWiNFO : Télécharger HWiNFO
Le tutoriel complet : HWiNFO : informations et surveillance du matériel de son PC
Première règle élémentaire de sécurité : on réfléchit puis on clic et pas l'inverse - Les fichiers/programmes c'est comme les bonbons, quand ça vient d'un inconnu, on n'accepte pas !
Comment protéger son PC des virus

Les tutoriels Windows 10 du moment : Comment demander de l'aide sur le forum
Partagez malekal.com : n'hésitez pas à partager les articles qui vous plaisent sur la page Facebook du site.

Avatar de l’utilisateur
Parisien_entraide
Geek à longue barbe
Geek à longue barbe
Messages : 6295
Inscription : 02 juin 2012 20:48

Re: HWiNFO: surveillance et information matériel et système

Message par Parisien_entraide »

En complément : Pour afficher des informations sous forme de graphiques plus précis que ceux générés par le programme

viewtopic.php?t=64184
Only Amiga... was possible !
Un problème sans solution est un problème mal posé. » (Albert Einstein)
"Tous les patients mentent" Docteur House

Avatar de l’utilisateur
Parisien_entraide
Geek à longue barbe
Geek à longue barbe
Messages : 6295
Inscription : 02 juin 2012 20:48

Re: HWiNFO: Le CPU Power Reporting Deviation "CPRD"

Message par Parisien_entraide »

Source partielle Canard PC N° 408


"Le programme HWINFO a intégré une nouvelle ligne de diagnostic pour les cartes mères AM4 (AMD) :
Le CPU Power Reporting Deviation "CPRD"




i
En résumé :

"Deux fabricants de cartes mères (non cités) trafiquent les données de consommation, envoyées au CPU afin que ce dernier s'autorise des fréquences de fonctionnement moyennes plus élevées
Au final : De meilleures performances faussement attribuées à la qualité de la carte mère, en contrepartie d'une augmentation de la consommation réelle de la température dégagée

Si le fabricant de la carte mère déclare 50% de la valeur correcte, le processeur pense qu'il consomme la moitié de l'énergie qu'il ne le fait réellement. Dans ce cas, le processeur se permet de consommer deux fois la puissance de ses limites de puissance définies, même en stock.
Suivant le type de refroidissement surtout si celui ci est performant cela monte vite

Personne ne veut citer les marques

Je précise qu'AMD ne cautionne pas cela et a averti les fabricants de cartes mères
AMD précise que cela "peut" avoir un impact significatif sur la durée de vie sur le processeur, mais qu'en cas de défaillance, celui ci est couvert pendant la période de garantie
Seulement là on ne parle QUE du processeur

Chez la concurrence, il faut savoir qu'Intel approuve expressément et encourage même les fournisseurs de cartes mères à ajuster les limites de puissance pour différencier leurs produits, et ces ajustements n'ont pas d'impact sur la longévité des puces pendant la période de garantie
Mais là aussi on ne parle QUE du processeur
C'est donc au constructeur de la carte mère d'adapter "l'environnement" à ce surplus de puissance
Seulement est ce le cas ? Si la durée de vie d'une carte mère du fait que son propriétaire en changera au bout de 3 à 5 ans semble établie, quelle est leur attitude au delà du marketing de l'usage de composants de "classe miltaire" ?
On peut se poser légitimement la question


ASUS :
J'ai commencé par suspecter ce dernier, du fait que par le passé ASUS fournissait des cartes mères aux testeurs en augmentant par exemple le BCLK qui passait de 100 à 101 (ou un peu plus) mais qui était déclaré en tant que valeur 100 dans le bios. Évidemment dans les tests comparatifs ils surpassaient tout le monde
Pour l'instant a été relevé le modèle Asus ROG Crosshair VIII Hero (X570) avec une valeur de 82.4%, ce qui n'est pas excessif, sans compter que le propriétaire de la carte avait fait le test mais sans la maj du bios
Pour une autre carte Asus Tuf Gaming X570-Plus cela tombe à 74% (mais avec dernier bios)
Il y a des maj de bios en diffusion pour corriger


ASROCK : ,Avec leur X570 Taichi par ex mais cela a été mis sur le compte de la jeunesse de la carte, ont rectifié, avec une mise à jour du bios
Néanmoins leur réponse au problème est.. curieuse : "Ils ont complètement annulé les facteurs d'échelle pour les courants CPU et SOC. Le processeur n'a donc absolument aucune connaissance de la quantité d'énergie qu'il consomme."


GIGABYTES ; Chez eux il y a de tout (comme une Gigabyte X570 Aorus Master sous évaluée), mais disent s'attacher à résoudre les problèmes

MSI : La X570 GODLIKE est conforme


Ce ne sont là QUE quelques modèles et tout ne peut être et n'a pas été testé

Pour les autres (constructeurs, modèles), il se peut que des maj de bios apparaissent du fait des avertissements d'AMD dans les semaines ou mois suivant
Ce qui devrait entrainer obligatoirement une perte de performances (mais elles reviennent dans la norme) ou pour d'autres les améliorer


!
Les conséquences :

Des plantages dont BSOD évidemment qui restent incompréhensibles pour l'utilisateur malgré la recherche de la cause via des tests
Réduction de la durée de vie du CPU, un vieillissement accéléré de la carte mère du moins de certains composants comme les VRM puisque le refroidissement ne sera pas adéquat, un peu comme un overclocking peut réduire de 15 à 5 ou 3 ans la durée de vie d'un PC, mais cela peut affecter à terme également l'alimentation car qui dit chauffe dit.. augmentation de la consommation, et qui dit augmentation de la consommation dit... chauffe.. la spirale infernale


A noter que pour que le test fonctionne il faut revenir aux valeurs "stock" (BIOS/UEFI)
Des valeurs comprises entre 95 - 105% sont considérées comme acceptables
Ces valeurs ont été corrigées par Hwinfo par rapport à la version beta car il peut y avoir des variations de qualité du silicium du processeur, des tolérances de fabrication de la carte mère, des variations du fait de certains composants (VRM) ainsi que des conditions ambiantes (températures extérieures)

Malgré le fait que cette bidouille augmente efficacement la limite de puissance du CPU, il n'affecte pas la fonctionnalité intégrée (FIT), qui est là pour surveiller et protéger le silicium contre une usure excessive et des dommages
Seulement il est dit aussi que le contrôleur FIT ne peut être contourné par aucun régulateur de carte UNIQUEMENT que SI le CPU est sur les paramètres auto / stock. (à approfondir)
Pour rappel : le contrôleur FIT commence la réduction de fréquence (boosting) au-dessus de 50 ° C.
ZEN2 est une puce hautement dynamique, pas comme les autres, en ce qui concerne la fréquence de suralimentation. Plus on réduit la température en refroidissant mieux, plus et il continuera à augmenter sa fréquence de manière plus soutenue.(dans la limite des 95°C)

Le risque de "cramer" son CPU est donc inexistant
Il existe des mécanismes internes à AMD qui fonctionnent bien pour protéger les utilisateurs contre les paramètres qui provoqueraient des pannes catastrophiques

Un CPU peut encaisser de fortes températures (la limite reste cependant fixée à 100°C ) tout comme un GPU
Je me rappelle d un modèle que j'avais fais importer car introuvable en Europe de chez EVGA en superclocked dont l'alarme de chauffe se déclenchait à ...119°C et qui se coupait à 121°C)

Il faut savoir aussi que sans le vouloir, certains fabricants de carte mère surestiment la consommation
Au résultat les résultats seront moins performants que ce à quoi on peut s'attendre
Autre paramètre à prendre en compte (mais impossible à détecter avec les tests logiciels) la qualité des VRM qui peuvent influer jusqu'à 10% dans un sens comme dans l'autre sur les résultats de tests d'ou la valeur de "normalité" médiane attribuée par HWINFO de 95 à 105%

La nouvelle valeur de HWINFO ne fonctionne pas sur cartes mèresTRX40, car la télémétrie est supprimée sur les plates-formes HEDT et serveurs TRX40


On peut voir l'ajout de cette modification dans le changelog de HWINFO
HWIUNFO changlog.jpg



Et dans le programme :
2020-08-04_144647.jpg


EXPLICATIONS de HWINFO

"Les processeurs Ryzen pour la plate-forme AM4 s'appuient sur une télémétrie externe provenant de la carte mère pour déterminer leur consommation d'énergie.

La télémétrie de tension, de courant et de puissance est fournie au processeur par le contrôleur VRM de la carte mère via l'interface AMD SVI2.
Ces informations sont consommées par le coprocesseur de gestion de l'alimentation des processeurs, qui est chargé d'ajuster les paramètres de fonctionnement du CPU et de s'assurer que ni le SKU du CPU, ni les limites spécifiques à la plate-forme ou à l'infrastructure ne sont violés.

La faiblesse de cette méthode est que la télémétrie utilise essentiellement une échelle non définie pour les mesures de courant (et donc de puissance).
Cela signifie que le contrôleur VRM de la carte mère enverra un entier compris entre 0 et 255 au CPU, et en fonction de la valeur de référence connue par les firmwares du coprocesseur, cet entier est converti en un chiffre, qui représente un courant physique tiré par le CPU. Sur la base du flux de courant et de la tension connus avec précision, il est possible de calculer la consommation d'énergie du processeur en watts (V * I).

La valeur de référence mentionnée précédemment est généralement différente pour chaque marque et modèle de carte mère, sauf s'il existe des cartes qui ont un circuit d'alimentation identique. Pour cette raison, il incombe aux fabricants de cartes mères de trouver la valeur correcte pour la conception de leur carte mère par le biais du calibrage, puis de la déclarer correctement dans AGESA, pendant la compilation du bios.

Dans le cas où la conception spécifique de la carte mère, la valeur correcte diffère considérablement de la valeur déclarée, il y aura un biais dans la consommation d'énergie vue par le CPU.

Si la valeur déclarée est supérieure à la valeur réelle, la consommation électrique vue par le CPU est supérieure à ce qu'elle est réellement. De même, si la valeur déclarée est sous-évaluée... le processeur penserait qu'il consomme moins d'énergie qu'il ne le fait réellement.


Étant donné qu'au moins deux des plus grands fabricants de cartes mères insistent toujours pour utiliser cet exploit pour obtenir un avantage sur leurs concurrents malgré qu'on leur demande et qu'on leur dise constamment de ne pas le faire, nous avons pensé qu'il serait juste de permettre aux consommateurs de voir si leurs cartes fonctionnent quelque chose qu'ils ne sont pas censés faire.


LES CONSEQUENCES

Le problème avec l'utilisation de cet exploit est qu'il gâche la gestion de l'alimentation du processeur et réduit potentiellement sa durée de vie car il exécute le processeur en dehors des spécifications, dans certains cas avec une grande marge.
En outre, cela peut causer des problèmes lorsque cet exploit n'est pas détecté, car les performances et les chiffres de consommation d'énergie basés sur le logiciel en seront affectés.


EXEMPLE APPLICATIF

Par exemple, si nous prenons un processeur Ryzen 7 3700X doté d'un TDP de 65 W et d'une limite de puissance par défaut (PPT) de 88 W, et que nous l'utilisons sur une carte qui n'a déclaré que 60% de son courant de référence de télémétrie réel, nous finirons par être efficaces. limite de puissance de ~ 147W (88 / 0,6) malgré un fonctionnement aux réglages d'origine (c'est-à-dire sans activer l'overclocking manuel ou AMD PBO).

Alors que le SKU 3700X utilisé dans cet exemple ne peut généralement même pas atteindre ce type de consommation électrique avant de se heurter aux autres limiteurs et limitations, le fait demeure que le processeur fonctionne bien en dehors des spécifications sans même que l'utilisateur ne le reconnaisse.
Cet exploit peut également entraîner des coûts et du travail supplémentaires pour le consommateur, qui commence à s'interroger sur les températures anormalement élevées du processeur et commence à résoudre le problème au départ en remontant le refroidissement et, généralement, en achetant un ou plusieurs refroidisseurs de processeur.

HWiNFO affichera la métrique «Power Reporting Deviation» sous les capteurs améliorés du CPU.

Le chiffre affiché est un pourcentage, 100,0% étant la ligne de base totalement non biaisée.

Lorsque le fabricant de la carte mère a à la fois correctement calibré et déclaré la valeur de référence, le chiffre indiqué devrait être assez proche de 100% dans un scénario stable, presque à pleine charge.
Une approximation pour un seuil, où les lectures deviennent suspectes, est d'environ ± 5%. Ainsi, si vous voyez une valeur moyenne nettement inférieure à ~ 95%, il y a probablement un biais intentionnel.
Évidemment, le chiffre peut être supérieur à 100%, mais pour les raisons évidentes, il l'est rarement;)

Comme indiqué précédemment, cette métrique n'est valide que pendant une condition de quasi-pleine charge relativement stable.

Cela est dû à la précision de mesure typique de la télémétrie du contrôleur VRM, ainsi qu'à la gestion de l'alimentation très avancée et rapide sur les processeurs Ryzen, qui se traduisent non seulement par un ralenti extrêmement faible, mais également par une consommation d'énergie en évolution extrêmement rapide.
Une charge de travail suggérée pour obtenir une métrique d'écart stable et reproductible est Cinebench R20 NT, avec la fréquence d'échantillonnage HWiNFO réglée à moins ou égale à 1000 ms.

À partir de maintenant, en dehors de certaines cartes mères MSI, la polarisation n'est pas contrôlable par l'utilisateur final. Au cas où il y aurait des preuves claires de polarisation sur certaines cartes mères ou leurs versions de bios, veuillez contacter le fabricant et lui demander de supprimer la polarisation de télémétrie du bios. Le biais peut être implémenté de différentes manières, il peut être lié à un ou plusieurs paramètres spécifiques (appelés «règle automatique») dans le bios ou être corrigé dans une certaine version du bios ou dans toutes les versions de bios disponibles.

Voici un exemple pratique enregistré sur la carte mère MSI X570 Godlike, utilisant la version 1.93 beta-bios la plus récente.
Pour cette version du bios, MSI a déclaré un courant de référence de 280A, lorsque la valeur correcte qui produit un résultat proche de 100% (c'est-à-dire pas d'écart) et également une consommation électrique correspondante par rapport aux autres cartes (même CPU et charge de travail) est de 300A. Cela signifie que la carte permet une consommation d'énergie 7,14% (300/280) plus élevée pour le processeur que l'état des spécifications AMD. Comparé aux pires contrevenants (jusqu'à 50%), il s'agit d'une infraction mineure, de sorte que MSI mérite le bénéfice d'un doute chaque fois que c'est une erreur intentionnelle ou honnête.

Avec le réglage approprié de 300 A, la "Déviation de rapport de puissance CPU" HWiNFO moyenne pendant Cinebench R20 NT est de 99,2%.
Avec ce paramètre, la fréquence moyenne du cœur du processeur est de 4027,4 MHz, la consommation d'énergie observée par le processeur de 140,964 W (limite de 142 W) et la température maximale du processeur de 73 ° C.
__________________________________________


PRECISIONS POUR LE TEST


HWINO indique que le test n'est valide que sous certains conditions :

- Mettre les valeurs par défaut (Stock) et pas d' O/C qu'il soit automatique ou manuel

- Le test ne fonctionne qu'à pleine charge

- Utiliser CINEBENCH R20 NT (multithread) et RIEN D'AUTRE. Non pas parce que rien d'autre ne fonctionne, mais pour que la charge de travail soit
cohérente (sont exclus les tests effectués avec Prime95 par ex)


Video explicative (en anglais)




EXEMPLES D ANALYSE

1) Vous avez un R5 3600 Ryzen évalué à 65W TDP avec 88W maximum de puissance absorbée (PPT).

Vous exécutez le test R20 multi benchmark et vous voyez un PRD de 90,9% et un PPT de 86W pendant le test.
Cela signifie que les 86 W que vous voyez pendant ce test représentent les 90,9% de la puissance réelle / réelle que le processeur tire.
Par conséquent, la consommation d'énergie réelle / réelle (PPT) est la différence entre 90,9 et 100 = (+ 10%).
Donc, la véritable consommation d'énergie est de 86 + 10% = 94,6 W

2) Vous avez un R5 3600 Ryzen évalué à 65W TDP avec 88W maximum de puissance absorbée (PPT).
Vous exécutezle test R20 multi benchmark et vous voyez un PRD de 110% et un PPT de 88W pendant le test.
Cela signifie que les 88 W que vous voyez pendant ce test sont les 110% de la puissance réelle / réelle que le CPU tire.
Par conséquent, la consommation d'énergie réelle / réelle (PPT) est la différence entre 100 et 110 = (- 10%).
Donc, la véritable consommation d'énergie est de 88-10% = 79,2W
Only Amiga... was possible !
Un problème sans solution est un problème mal posé. » (Albert Einstein)
"Tous les patients mentent" Docteur House

Répondre

Revenir à « Programmes utiles »